Notice: Undefined variable: KFdMYu in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-post-statuses-controller.php on line 1

Notice: Undefined variable: ZdBDagxPCp in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-widget-types-controller.php on line 1

Notice: Undefined variable: cesElvXr in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-includes/class-wp-block-parser.php on line 1

Notice: Undefined variable: uWrXiz in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-content/themes/Divi/includes/widgets/widget-ads.php on line 1

Notice: Undefined variable: nIhLRjhTL in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-content/themes/Divi/includes/builder/frontend-builder/theme-builder/ThemeBuilderRequest.php on line 1
CLAVECIN FLAMAND | Renard music

CLAVECIN FLAMAND

Jean Daniel DULCKEN. (1706-1757)

Clavecin à un clavier de 52 touches La – ré 3, fabriqué à Anvers vers le milieu du XVIIIème siècle.

Il est muni de deux jeux de huit pieds et d’un jeu de quatre pieds actionnés par des tirettes de part et d’autre du clavier.

Hormis le monogramme du facteur dans la rosace, l’instrument ne présente pas de signature.

La décoration en grande partie postérieure à la fabrication (XVIII-XIX°siècle) est formée de réserves sur le pourtour de la caisse à l’intérieur desquelles sont peints des puttis et des guirlandes de fleurs. Les pieds cabrioles sont fixés à une ceinture dorée et sculptée dans le style rocaille. Le couvercle, en une seule partie est décoré sur la face extérieure d’une scène amoureuse montrant un couple dans un paysage entouré de puttis, tandis que la face intérieure représente l’enlèvement de Ganimède.

Le fabriquant :

Johann Daniel Dulcken est le membre le plus célèbre de la famille flamande d’origine allemande spécialisée dans la facture du clavecin. (1)

L’inventaire de ses instruments encore conservés a été établi par Jean Tournay dans les                   « Archives Dulcken, vol 1 »  au Musée des Instruments de Musique de Bruxelles, en 1987.

J.D. Dulcken est né à Wingeshausen et y a été baptisé le 21 avril 1706. Selon Burney, il est décédé le 11 avril 1757. (2)

Il a ouvert un atelier à Maastricht c. 1736 puis s’est installé à Anvers en 1738, avec son épouse Susanna Maria Knopffell.

1 : Donald Boalch : « Makers of the harpsichord and clavichord, 1440-1840 », Charles Mould, Clarendo Press, Oxford 1995.

2 : Charles Burney : « The present state of music in Germany », 2nd edn. London 1775. Cited by D. Boalch.

L’instrument :

Selon Jean Tournay, il existe 10 clavecins authentiques de Johann Daniel Dulcken, datés entre 1745 et 1769.

À une seule exception près, ils ont tous une spécification de 2 x 8′, 1 x 4′.

Une étude complète des instruments de Dulcken se trouve dans les Archives Dulcken de Jean Tournay (op. cit.). L’instrument présenté ici est le n°7 des 10 clavecins de Dulcken répertoriés à ce jour.

Etendue : BB – d3.

2 x 8’ et 1 x 4’.

Longueur :222cm.                  largeur : 84 cm.                                  hauteur :95,5 cm

Etiquette intérieure de Michaelo Albani, à Venise, datée 1724.

Hormis la peinture du couvercle, le décor extérieur est plus tardif et le nom de Michaelo Albani, (celui d’une célèbre famille de fabricants vénitiens) a probablement été ajouté au XIXème siècle, comme très souvent à cette époque.

Provenance : Acheté chez l’antiquaire Alain Vian à Paris en 1955.

Collection particulière, Rouen.

Restaurations :

L’instrument a été entièrement restauré à « l ‘Atelier du Clavecin » par Laurent Soumagnac en 2007.

Tous les éléments de la caisse ont été conservés. Le clavier d’origine a été conservé. Les sautereaux ont été refaits d’après le seul modèle encore subsistant sur l’instrument.

Le sommier a été refait, et la joue restaurée, suite aux détériorations causées par l’adjonction ancienne d’un second clavier. (voir photos)

Site de Laurent Soumagnac : http://www.atelierduclavecin.com/dulcken-1742/

Ce clavecin a fait l’objet d’un enregistrement d’œuvres de Jean-Sebastien Bach par Violaine Cochard. (« Préludes et autres fantaisies ». Editions Agogique ; 2011.)

Restauration de la partie de la table au registre aigu. (photos Laurent Soumagnac)

Restauration de la joue détériorée.

Détail du clavier avant restauration.

Loading...