Notice: Undefined variable: KFdMYu in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-post-statuses-controller.php on line 1

Notice: Undefined variable: ZdBDagxPCp in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-widget-types-controller.php on line 1

Notice: Undefined variable: cesElvXr in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-includes/class-wp-block-parser.php on line 1

Notice: Undefined variable: uWrXiz in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-content/themes/Divi/includes/widgets/widget-ads.php on line 1

Notice: Undefined variable: nIhLRjhTL in /home/cirmwrhs/www/wwwrenard/wp-content/themes/Divi/includes/builder/frontend-builder/theme-builder/ThemeBuilderRequest.php on line 1
TROMPETTES A COULISSE | Renard music

 

TROMPETTES A COULISSE

BESSON à Paris

Série de quatre trompettes spécialement construites par Besson dans les années 1920, pour une représentation de l’Orfeo de Monteverdi à l’hôtel particulier de la comtesse Thibault de Chambure (1), probablement en 1925 lors de l’inauguration de sa Société de Musique.

Il s’agit de trompettes naturelles munies de coulisses servant à palier les problèmes de justesse propres aux modèles des XVI et XVIIème siècle. La coulisse permet, en jouant, de descendre d’1/2 ton et d’ajuster les harmoniques 11 et 13. (Fa et La aigu)  Elles peuvent être jouées en Ré 440 et Do 415 par des coulisses supplémentaires.

Chaque instrument possède un pavillon amovible. Les petits modèles servaient de Clarino et les plus grands de Vulgano et Basso.

Longueurs sans embouchure: 93,4 / 96 / 97 / 97,5cm.

NB : L’atelier Besson avait conçu deux séries prototypes de ces trompettes. L’autre est conservée à Paris, au musée de la Philharmonie.

L’adresse « 96 rue d’Angoulême » figurant sur chacun des pavillons correspond à l’année 1889, et montre qu’ils provenaient du stock de l’atelier. Le recours à des pièces récupérées sur d’anciens stocks était courant dans la conception des prototypes, avant leur éventuelle mise en fabrication.

Provenance : Collection du trompettiste Louis Déjean, professeur au conservatoire de Toulouse. Il fut un membre de la Société de Musique de la comtesse de Chambure .

(1) Geneviève Thibault de Chambure (1902-1975), musicologue et grande collectionneuse d’instruments anciens, fut conservatrice du Musée instrumental du Conservatoire de Paris, de 1961 à 1973. Il deviendra l’actuel  Musée de la Philharmonie.

Loading...